Parution: Histoire des traductions en langue française (1610-1815), Verdier, 2014.

Le second volume de l’entreprise en 4 volumes dirigée par Yves Chevrel et Jean-Yves Masson vient de paraître:

Yves Chevrel, Annie Cointre et Yen-Maï Tran-Gervat, dir., Histoire des traductions en langue française, XVIIe-XVIIIe siècles (1610-1815), Paris, Verdier, 2014.

Co-rédaction: Sylvie Le Moël

Collaboration: Ulrike Krampl

Voir le lien vers le site de Verdier: http://www.editions-verdier.fr/v3/oeuvre-htlf1718.html

Présentation par l’éditeur:

Deuxième volume de l’Histoire des traductions en langue française coordonnée par Yves Chevrel et Jean-Yves Masson, cet ouvrage traite précisément des traductions réalisées entre 1610 et 1815.
Conçu sur le même mode que le volume précédent (le XIXe siècle), il se présente comme une histoire, celle des oeuvres traduites, des traducteurs et des actes de traduction en langue française, dans tous les domaines où cette langue a joué un rôle, non seulement pour les lecteurs dont elle est la langue maternelle, mais aussi pour tous ceux, nombreux à cette époque, pour qui elle est langue de communication à l’échelle de l’Europe.
Durant ces deux siècles, la question du « génie de la langue » est au centre des débats, qu’il s’agisse d’écrire ou de traduire. De Port-Royal à Rivarol, la spécificité du français comme langue à la fois naturelle et logique est constamment abordée, voire ressassée. En même temps, le français est de plus en plus confronté aux enjeux induits par l’extension des domaines linguistiques désormais connus. Les discours sur la traduction se multiplient, une pensée de la traduction commence à s’élaborer, traducteurs et libraires-éditeurs sont de plus en plus présents sur le marché du livre. L’exposé de cette nouvelle conjoncture, objet des cinq premiers chapitres, est suivi d’un ensemble de cinq études concernant les traductions des textes sacrés de diverses religions, des œuvres philosophiques, des travaux scientifiques, des récits de voyage, des ouvrages historiques. Un dernier groupe de quatre chapitres traite des traductions littéraires : théâtre, poésie, prose narrative, livres pour l’enfance et la jeunesse.
Réalisé grâce à la collaboration d’une soixantaine de chercheurs de différentes nationalités, cet ouvrage est un instrument de travail qui se propose d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche. Il comprend un index de près de 1500 traducteurs, dont beaucoup avaient été jusqu’alors négligés ou ignorés, et chaque chapitre est suivi de références bibliographiques permettant d’approfondir les questions abordées.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *